column

Mais qui est Stéphane Damizet ?

  • Print
Author Image

Sorti du draft sur un solide 6/0, Stéphane Damizet, de Roanne, est notre nouveau champion national. Constant au milieu d'un top 8 de grande qualité, il impose un deck zombie face à des archétypes solides (MBC en quarts, Wake en demi-finales) et s'offre le luxe de sortir le Squirrel/Oppo de Farid en finale.

Contre Wilfried Ranque, on a assisté à une demi-finale très étrange entre un joueur aggro qui agresse avec trois bêtes et un Wake qui pédale dans la semoule. Le Ranko va piocher aux deux parties près de la moitié de son deck sans rien trouver de convaincant pendant que Stéphane enquillera quelques top-decks bien sentis pour descendre Wilfried à petit feu.

En finale, une bonne gestion de Graveborn Muse lui permet d'arracher la troisième manche malgré la menace d'un Phantom Centaur arrivé assez tôt. Beaucoup de réussite, certes, mais bien exploitée par un niveau de jeu solide. En dehors de quelques choix de sideboard discutables (sortir Oversold Cimetary contre MBC, sortir Mesmeric Fiend contre Wake, sortir une Graveborn Muse –la carte qui le fait gagner contre Farid... face à un deck sans autres anti-bêtes que 4 Smother), dans l'ensemble, il mène une belle équipe de France (« comme tous les ans, souffle Julien S., et comme tous les ans elle va se planter ? ») et ne démérite pas entre Farid et Olivier.

Il succède dignement à Sylvain Lauriol et partage, pour l'anecdote, un grand nombre de consonnes avec Fabien Demazeau. On lui souhaite bonne chance pour le Championnat du Monde et bon courage pour supporter Farid cinq jours d'affilée.

  • Planeswalker Points
  • Facebook Twitter
  • Gatherer: The Magic Card Database
  • Forums: Connect with the Magic Community
  • Magic Locator