2008 France National Championship

  • Print
EVENT COVERAGE

  • Feature Match: Round 13 : Gabriel Nassif contre Pierre Malherbaud
    by Event Coverage Staff
  • Feature Match: Round 12 - Christophe Peyronnel contre Christophe Haim
    by Event Coverage Staff
  • Blog: Un retour sur les side events
    by Event Coverage Staff
  • Blog: Deck tech avec Rémi Fortier - Mono Rouge
    by Event Coverage Staff
  • Feature Match: Round 11 - Arnaud Ali vs Remi Fortier
    by Event Coverage Staff
  • Feature Match: Maxime Hermes contre Yann Hamon
    by Event Coverage Staff
  • Blog: Draft Tech avec Antoine Ruel
    by Event Coverage Staff
  • Blog: Famous Decklists
    by Event Coverage Staff

  • Info:Day 1 Blog Archive
    by Event Coverage Staff
  • Info: Fact Sheet
    by Event Coverage Staff



 
  • Famous Decklists
    by Event Coverage Staff


  • Pierre Malherbaud

    Main Deck

    60 cards

    Ghitu Encampment
    Keldon Megaliths
    18  Mountain

    24 lands

    Ashenmoor Gouger
    Blood Knight
    Boggart Ram-Gang
    Demigod of Revenge
    Figure of Destiny
    Mogg Fanatic

    24 creatures

    Flame Javelin
    Incinerate
    Shock

    12 other spells

    Sideboard
    Magus of the Moon
    Sulfur Elemental
    Sulfurous Blast
    Threaten

    15 sideboard cards








     
  • Draft Tech avec Antoine Ruel
    by Event Coverage Staff
  • If Antoine Ruel wins, he promises he'll shave his mustache
    Antoine Ruel a un palmarès parlant pour lui : Pro Tour Los Angeles 2005, Invitational 2006... Actuellement à 5 victoires et 2 défaites, il est toujours dans la course pour être champion de France 2008. Nous l’avons interrogé sur sa vision du Booster Draft Shadowmoor-Shadowmoor-Eventide, un format disponible depuis à peine une semaine.

    Il estime que la clef de ce format est de se rappeler que le troisième booster (Eventide) est plus important que les deux premiers, car comptant plus de cartes « dorées », bénéficiant du jeu de leurs deux couleurs, telles que les Mimics ou les Hatchlings (Engeances). Du coup, afin de maximiser leur impact, Antoine veut absolument jouer un duo de couleurs ennemies – selon lui, la pire erreur à faire est de choisir, dans les deux premiers boosters, deux couleurs alliées (‘un pick blanc, un pick bleu, un pick blanc, un pick bleu...’).

    À la place, il conseille de ne drafter dans les deux premiers boosters qu’une seule couleur, en prenant autant d’hybrides de cette couleur que possible, ou, si l’on drafte deux couleurs, d’être prêt à en lâcher une en cours de route. En outre, drafter une seule couleur permet d’envoyer à ses voisins des signaux très clairs et de s’assurer qu’ils ne prendront pas la même couleur que soi dans les boosters suivants, alors que la prise de deux couleurs différentes envoi des signaux mixés et donc plus faibles.

    Il conseille également de prendre tous les fixeurs possibles (tels qu’Elsewhere Flask) afin de pouvoir éventuellement prendre des cartes de trois couleurs dans le dernier booster.

    En Shadowmoor, Antoine Ruel rêve de se faire passer des Silkbind Faerie (Færie bridesoie) et des Burn Trail (Trace de brûlure). Après avoir réfléchi longuement, il finit par trouver une carte qu’il souhaite recevoir en Eventide : Snakeform (Forme du serpent) !



     
  • Feature match : Maxime Hermes contre Yann Hamon
    by Event Coverage Staff
  • On reprend en construit, Maxime joue Vert-Rouge Mana Ramp et Yann Reveillark, un match-up a priori complètement en sa faveur.

    Après un deck check, et les long mélanges qui s’en suivent, on attaque sans mulligan des deux joueurs. Maxime débute avec un Treetop village, hésite un peu mais fait Edge au autumn tour 2 alors qu’il a également un Tarmogoyf , sa première créature sera finalement un Kitchen Finks.

    Yann est bien décidé à passer à 22 aussi, et pose un Aven Riftwatcher , dont Maxime se débarasse avec un Firespout, puis pose un Tarmogoyf, plutôt petit pour le moment.
    Il va faire un petit tour chez Yann qui pose un Sower of temptation et Max s’en débarasse avec un Skred mais se retrouve vite face à un Reveillark plutôt menaçant. Yann est en excellente position, avec son Reveillark, ses 15 points de vie, et résoud une Careful consideration pour se remplir en plus la main. Maxime, voyant la partie lui échapper complètement, tente d’attaquer avec tout mais se rend à l’évidence, et concède.

    Il rentre via son sideboard 3 Primal Command, 2 Garruk Wildspeaker, 1 Cloudthresher, sortant 2 Wall of Roots 1 Chameleon Colossus 1 Kitchen Finks 1 Harmonize et 1 Tarmogoyf, un peu au pif. (A noter qu’il ne rentre pas Magus of the Moon, qui n’est certes pas enthousiasmant). De son côté, Yann rentre 3 Condemn et 2 Vendilion Clique, et sors aussi un peu de tout, en l’occurrence 1 Careful Consideration, 1 Venser, Shaper Savant, 1 Sower of Temptation , 1 Body Double et un Aven Riftwatcher

    Max garde une main avec 4 terrains, 1 Into the North et un Firespout, mais également un Tarmogoyf qu’il pose immediatement. Il devient 2/3 lorsque Firespout tue un Aven, mais ça paraît un peu léger dans l’immédiat, Yann ayant tout le temps de se développer, puis passe à l’offensive, suspendant un Gargadon et posant Reveillark. Maxime saisit l’occasion pour poser un Cloudthresher, qui attaque tout seul après qu’il aie décidé de ne pas tuer le Reveillark avec Mouth of Ronom, ce qu’il fera en réponse au 2ème Aven Riftwatcher de Yann, qui peut à ce moment le sauver avec un Momentary Blink, ramenant du même coup son 1er Aven. Un autre Mouth of Ronom lui permet d’enfin le tuer, mais Yann remonte à cette occasion à 22.
    Il a ensuite la bonne idée de piocher un Body Double (et donc de gagner une infinité de points de vie), pour gagner cette deuxième partie.

    La citation : « Y’a moyen de rencontrer un mono red » (Maxime Hermès)



     
  • Feature Match Round 11 : Arnaud Ali vs Remi Fortier
    by Event Coverage Staff
  • Nous avons pour cette 11e ronde deux joueurs n’ayant plus droit à la défaite, Arnaud avec Noir Rouge-Token contre l’un des nombreux mono rouge de la salle, piloté par le jeune gagnant du PT Valence, Remi Fortier, dans une ambiance assez détendue.

    Arnaud dit avoir fait le plus gros du boulot d’entrée (à savoir gagner le toss) et débute par une Thoughtseize, prenant Figure of Destiny pour casser la curve de son adversaire, à qui il laisse Incinerate, Skred et Demigod. Il commence à attaquer avec un Mogg War Marshall, puis une deuxieme Thoughtseize lui permet d’enlever un Magus of the Moon, et de découvrir que Remi Fortier a également pioché un Ashenmoor Gouger. Il pose un Grave Pact qui lui permet de bien gérer le board, un Loxodon Warhammer (bonne carte contre mono red, mais sans bêtes, c’est moins bien, et il n’en a plus). La partie change très vite de physionomie, un 2eme Magus of the Moon empechant Arnaud de poser son Nantuko Husk, et Demigod of Revenge termine la partie.

    4 Sulfurous Blast remplacent 4 Magus of the Moon chez Rémi, Arnaud les enlève aussi (ainsi que les Thoughtseize) pour rentrer 4 Thick-Skinned Goblin et 4 Sudden death.

    Il débute la 2 avec un Bitterblossom, qui lui permet de prendre pas mal d’avance, rajoutant un Thick-Skinned Goblin avant que Remi n’ai joué son premier spell, qui sera un Ashenmoor Gouger. Sulfurous blast nettoie (un peu) le board, Arnaud pose une deuxième Thick-Skinned Goblin mais face à Demigod, ça parait un peu léger.

    On se retrouve avec nos deux joueurs à 11, beaucoup de petites bêtes pour Arnaud, moins pour Remi, moins mais des grosses. Par contre, lorsqu’il pose un Nantuko Husk et suspend un Greater Gargadon (avec 9 permanents en jeu), Remi sait qu’il faut essayer de conclure au plus vite. Il pose un second Demigod mais doit garder les deux en défense, seul un Gauger attaquant, les prtoections rouge étant engagées.

    C’est maintenant que la partie se joue, Arnaud refléchit un bon moment, cette partie ressemble de plus en plus à un puzzle. Il finit par sacrifier tous ses terrains pour jouer le Gargadon, qui attaque avec le Husk (il lui reste 3 autres créatures, 2 2/1 un token fée). Remi, toujours à 11, peut laisser passer le Gargadon, tuer le token fée, et son adversaire en attaquant.

     
  • Deck tech avec Rémi Fortier : Mono Rouge
    by Event Coverage Staff
  • Rémi Fortier sortant vainqueur de son feature match de la ronde 11, nous lui avons demandé de nous expliquer son deck, mono-rouge, le plus joué du tournoi puisque choisi par plus d’un joueur sur quatre.

    Mono-rouge est un deck historiquement célèbre, un porte-étendard de l’archétype aggro. La version 2008 est cependant spéciale : en effet, contrairement aux déclinaisons précédentes, celle-ci joue un grand nombre de terrains (24) et des créatures chères (culminant à cinq manas pour le Demigod of Revenge, la carte clef du deck selon Rémi.)

    Ce deck fut inventé par Kenji tsumura et Tomoharu saito, deux amis de Rémi Fortier et selon lui deux des meilleurs joueurs du monde, dans le but de remporter le récent Grand Prix Buenos Aires. Rémi Fortier s’est décidé à prouver qu’il pouvait également remporter le Championnat de France, le trouvant ‘vachement sympa et vachement fort’, et l’estimant encore renforcé par certaines cartes Eventide (Coucheciel) apparues entre temps, dont la fameuse Figure of Destiny (Représentation de la Destinée). Rémi l’a testé durant trois semaines avec Romain Fenaux-Briot contre tous les decks du format, ce qui lui a permis de constater le manque cruel de choses à faire au second tour, d’où l’ajout du Simian Spirit Guide (Guide spirituel simiesque) afin de jouer un tour plus tôt les nombreuses cartes à trois manas.

    Rémi Fortier conseille de surtout bien faire attention aux terrains arrivant en jeu engagés, tels que les Keldon Megaliths (Mégalithes keldes), car le moment de leur pose doit être bien réfléchit afin de ne pas ralentir le deck. Il conseille également de bien réfléchir à l’activation des différents niveaux de la Figure of Destiny, surtout face aux decks jouant du noir pour ne pas tout perdre sur un unique sort de retrait visant une Figure ayant englouti tous les efforts de développement.

    La bête noire de Mono Rouge ? Le jeu Reveillark, car Mono-Rouge ne crée que très peu de card advantage tandis que Reveillark en génère à la tonne : à partir d’un certains moment de la partie, Mono Rouge se retrouve donc asphyxié tandis que Reveillark a désormais réponse à tout.


    Rémi Fortier
    Mono-rouge 2008

     
  • Un retour sur les side events
    by Event Coverage Staff
  • Tandis que la dernière ronde avant le top 8 démarre dans le tournoi principal, nous en profitons pour jeter un dernier coup d’œil sur les tournois secondaires.

    Un second tournoi qualificatif pour le Pro Tour Berlin a rassemblé 144 joueurs, tandis que l’affluence fut bien plus importante que prévue pour le Grand Prix Paris, obligeant à organiser deux sous-tournois afin de décrocher les 4 lots de 3 byes mis en jeu.

    Les tournois à huit joueurs ont été pris d’assaut à tel point que l’ensemble des places disponibles simultanément (400) s’est retrouvé occupé dès le matin, mettant les organisateurs et arbitres sous rude pression.

    Au sujet de ces derniers, ils se sont principalement employés à expliquer deux points : le fait que jouer une Snakeform (Forme du serpent) sur une Sower of Temptation (Semeuse de tentation) ne permettait pas de récupérer la créature volée par la dite Sower, et qu’il était bel et bien possible, en réponse à l’effet d’une telle Sower, de dépenser un mana pour ramener sa grosse Figure of Destiny (Représentation de la destinée) à la taille bien plus raisonnable de 2/2.

    Plus original, un joueur a tenté de participer à un tournoi construit Bloc avec des Snow-Covered Plains (plaine enneigée), avec pour commentaire ‘mais c’est plus beau !’

     
  • Feature Match – Round 12 : Christophe Peyronnel contre Christophe Haim
    by Event Coverage Staff
  • Avant dernière ronde, et l’originalité prime dans ce tournoi: les deux Christophe jouent Mono-Red

    Haim pose dès le 2eme tour un Ashenmoor Gouger , double Shock pour lui. Peyronnel en pose 2, double Flame Javelin. Le ton du match est donné, on va essayer de garder des bêtes en jeu . Un Demigod of Revenge meurt chez Haim, encore un Gauger qui se fait trucider, mais un deuxième Demigod arrive, ramène le premier, et c’est fini, 1-0 pour le Parisien.

    Le sideboarding : Haim sort 3 Magus of the Moon pour 3 Unwilling Recruit, Peyronnel sort aussi ses Magus ainsi que deux Figure of Destiny qu’il n’aime pas trop dans ce matchup, pour 3 Lash Out et 3 Puncture Blast.

    La main de départ de Haim est Simian Spirit Guide, Rite of Flame, un Magus of the Scroll, 2 blast et 2 lands, il hésite pas mal mais la garde. Il pose le Magus qui fait face à un Mogg Fanatic, les deux créatures infligeant quelques points de chaque côté. Un Ashenmoor Gouger de Haim ne résiste pas à un Flame Javelot, il fait ce qu’il peut, mais piocher 3 Simian spirit guide ne l’aide pas trop.

    Il en pose un, Peyronnel fais Lash Out dessus et perd le clash, ce qui provoque une situation intéressante: Peyronnel gardant sa montagne au sommet de son deck, on peut se douter qu’au moins l’un de ses 3 cartes est un Demigod, du coup Haim ne sait plus trop quoi faire de son Unwilling Recruit, qu’il renvoie finalement en dessous de son deck.

    Il est maintenant à 11et pioche à son tour un Demigod, mais le poser et attaquer serait un suicide. Il semblerait qu’il y ait une bonne nouvelle pour lui par contre, Peyronnel pose son 5eme land... et passe le tour, sans même attaquer avec son Gouger (ne voulant pas tuer le Demigod, de peur que Haim en joue un deuxième). Le Demigod va devenir nettement moins impressionnant suite à un Puncture Blast, Haim pose un Simian spirit guide pour chump blocker , gardant 2 incinerate en main. Peyronnel pose ensuite finalement son Demigod pour attaquer, et malgré un joli topdeck de Haim (Javelot pour tuer le Demigod), le Clermontois a encore deux dégâts directs pour le finir, 1-1.

    Partie décisive donc, Haim garde une tres bonne main (Montagne 2 Keldon Megaliths, Gouger Demigod et 2 Rites). Tour deux Gouger, tour 3 Demigod en commençant, ça parait plutôt pas mal en mirror mono red! Le Gouger se fait rapidement tuer , mais Peyronnel n’est déjà plus qu’a 6. Un Javelot sur Demigod plus tard il se retrouve finalement en bonne posture, 3 bêtes en jeu contre aucune, et un adversaire à 14.

    Le pauvre Haim ne pioche que des terrains, et meurt deux tours plus tard sur un dernier blast de Peyronnel, qui gagne le droit de jouer sa place en top8 en dernière ronde.

     
  • Feature Match Round 13 : Gabriel Nassif contre Pierre Malherbaud
    by Event Coverage Staff
  • Voilà, nous y sommes, c’est la ronde décisive, le gagnant accède au top 8, et l’on va suivre à nouveau un Mono Red (Malherbaud) contre Noir/Rouge tokens (Nassif)

    Le début de partie est assez équilibré, un Mogg Fanatic contre un Shadow Guildmage, un Mogg Fanatic et un Mogg War Marshall contre un Ashenmoor Gouger, puis un Figure of Destiny pour Pierre qui va trader contre un fanatic et un token.

    Par contre, le Magus of the Moon de Gabriel fait pâle figure contre un Demigod of Revenge, il passe à 11. Il essaye de trouver une solution, et décide d’attaquer avec le Magus pour mettre Pierre à 15, garde un token gobelin pour bloquer, et pose un Nantuko Husk. Pierre a un 2eme Demigod, de même qu’un Javelot en main. Il ne le pose pas, optant simplement pour attaquer avec Gouger et Demigod, Gabriel concédant, n’ayant vraiment pas pioché grand chose d’utile.

    Il ne peux rien jouer pendant ses trois premiers tours, pendant alors que Pierre enchaine Figure of Destiny, Mogg Fanatic et Boggart Ram-Gang, qui meurt sur Suddent Death. Gabriel pose un Nantuko Husk mais n’a plus que 3 cartes en main, le moins qu’on puisse dire c’est que sa situation est mal embarquée.

    Malherbaud, a maintenant le choix entre tuer le Husk ou garder sa mana pour transformer Figure of Destiny en 4/4, ce qu’il fait. Gaby pose un Furystoke Giant qui ne pourra que bloquer à deux reprises le Figure of Destiny, qui attaque dorénavant en compagnie d’un Demigod of Revenge. Gabriel ne pioche toujours rien d’utile concède deux tours plus tard, Pierre Malherbaud est donc en top8, après un joli 6-0 aujourd’hui. Ce sera son 4e top 8 de France en 11 participations.

    • Planeswalker Points
    • Facebook Twitter
    • Gatherer: The Magic Card Database
    • Forums: Connect with the Magic Community
    • Magic Locator