Les anecdotes des side events

  • Print

Les tournois secondaires sont parfois le théâtre de situations cocasses ou instructives. La première met en scène la carte du week-end, à savoir Figure of Destiny (Représentation de la destinée). Celle-ci, fortement recherchée, est disponible en faible nombre étant donné que l'extension Eventide (Coucheciel) d'où elle est issue n'est en vente que depuis une semaine. En fait, l'une de ses sources principales d'approvisionnement fut les tournois offrant une version alternative Premium en lot : en conséquence, une bonne moitié des Figures jouées aujourd'hui sont ces cartes promotionnelles.

Or les cartes Premium, du fait de leur composant métallique, ont tendance à être légèrement bombées, et peuvent donc être reconnues au sein d'un deck... En faisant le cas échéant des cartes marquées, certes involontairement, mais ouvrant le flanc à des sanctions d'arbitrage. Un message fut donc transmis par les arbitres afin de prévenir et éviter que des joueurs de bonne foi, mais ignorant de ce fait, soient sanctionnés. L'histoire est déjà en soi étonnante, mais un joueur a trouvé le moyen de faire mieux.

Informé de la situation, il suivi l'un des conseils donnés par les arbitres : ajouter d'autres cartes Premiums à son deck, afin que les Figures ne soient pas distinguables au toucher mais perdues dans la masse. Il ajouta donc une poignée de plaines Premiums... Mais très mal conservées. Ses Figures, elles, étaient suffisamment plates pour être indiscernables. Mais pas ses plaines. Et le voila donc avec un deck marqué...

Un autre joueur pensait avoir inventé un deck fort original et puissant pour son tournoi en format bloc, et était donc plein d'espoir vis-à-vis de ses chances de victoire. Mais une vérification de dernière minute de sa liste de deck a brisé ses rêves, lorsque les arbitres lui ont confirmé qu'aussi indispensables à sa combo qu'étaient ses quatre Greater Gargadon (Grand Gargadon), ils ne faisaient pas partie du bloc Lorwyn-Shadowmoor.

D'autres erreurs, moins spectaculaires, sont néanmoins courantes. Ainsi, la carte Bitterblossom (Âprefleur) a entraîné de nombreux avertissements, suite à l'oubli de la pose obligatoire de son jeton fée et de la perte de points de vie associée. Les deux autres cartes suscitant le plus de problèmes et de questions sont Tissemiroir (Mirrorsweave) et Snakeform (Forme du serpent), obligeant à recourir à la règle des layers, fort méconnue, pour résoudre certaines interactions.

  • Planeswalker Points
  • Facebook Twitter
  • Gatherer: The Magic Card Database
  • Forums: Connect with the Magic Community
  • Magic Locator